Le triomphe de Thomas Zins

Le triomphe de Thomas Zins, de Matthieu Jung :
Une chute sans fin
L'Atelier du roman, n°94, septembre 2018

Bon an mal an, on trouve toujours un roman pour lui accorder le qualificatif de chef-d’œuvre. Et quand, un jour, le vrai chef-d’œuvre apparaît, il n’y a presque personne pour le signaler. Ainsi, pour L’Atelier du roman, revenir sur Le triomphe de Thomas Zins de Matthieu Jung, un an après sa publication aux Éditions Anne Carrière, était une sorte de devoir. Il fallait préserver de l’oubli ce travail colossal où se combinent originalité formelle et plaisir romanesque avec une maîtrise extraordinaire. Ce qui n’arrive que très rarement de nos jours.

SOMMAIRE

François Taillandier, Ce roman…
Charles Villalon, Un pays sans consolation
Reynald Lahanque, Le contrepoint indochinois
Romaric Sangars, Démonologie du Triomphe
Lakis Proguidis, Ces enfants intégrés
Olivier Maulin, L’épisode indochinois : un roman dans le roman
Florent Georgesco, Le diable porte des espadrilles
Cyril de Pins, Le lycéen de Nancy ou les malheurs d’un provincial
Dominique Noguez, Commentaire éclaté d’un roman éclatant

Note sur Le triomphe de Thomas Zins
Patrice Jean
La Revue littéraire, n°72, mars-avril 2018

Comme tous les grands romans, Le triomphe de Thomas Zins ressemble à une symphonie, dont la ligne mélodique principale, celle de Thomas Zins, serait complétée, enrichie, sublimée par d’autres lignes de vie, celle de son ami Benoît, celle de Céline (bien sûr), celle de Jean-Philippe Candelier (le tentateur diabolique), celles des copains, celle de Paul Zins (commandant, en Indochine, de l’armée française), celle de Serge Zins (le père généreux quoique sans espoir), et celle de beaucoup d’autres. Lire...

Avoir quinze ans sous Mitterrand, avec Matthieu Jung
Bruno Corty
Le Figaro, 11 octobre 2017

En 750 pages, l’auteur raconte dans Le triomphe de Thomas Zins le destin tragicomique d’un jeune Nancéien qui rêve de tomber toutes les filles et de devenir écrivain. Un roman d’apprentissage entre Balzac et Philip Roth. Lire la suite...

Matthieu Jung, linnocence foudroyée
Olivier Maulin
Valeurs actuelles, 5 octobre 2017

Après six ans de travail, Matthieu Jung publie le grand roman de ladolescence. Un livre qui fera date. Lire la suite...

Le triomphe de Thomas Zins
Jérôme Dupuis
LExpress, 7 octobre 2017

Les éditeurs et les auteurs détestent que l’on dise que leurs romans sont trop longs. Ils vont donc nous en vouloir : Le triomphe de Thomas Zins est trop long. On l’écrit avec d’autant plus de regret que le roman de Matthieu Jung est porté par une grâce et une écriture plutôt rares. Lire la suite...

Matthieu Jung regarde le mal en face
Emmanuel Dubois de Prisque
Causeur, 7 octobre 2017

Enfin, la littérature française nous donne des nouvelles du mal. Depuis des lustres, les romans français étaient barbouillés de nazis et de croquemitaines, de racistes et de serial killer, de pères incestueux et de Jean-Marie Le Pen, mais nous laissait sans nouvelle aucune du mal. Je veux dire du mal concret, du mal intime qui nous ravage et non du mal monstrueux des contes pour enfants. Lire la suite...

« À mesure que la chute progresse, le roman, lui, s’élève. »
France Culture - La Dispute d'Arnaud Laporte, avec Jean-Christophe Branchion, Florent Georgesco et Laurent Nunez
28 septembre 2017

Écouter... (Début à la 24e minute de l’émission)

Une jeunesse française
Christian Authier
L'Opinion indépendante, 22 septembre 2017

Lire la suite...

Une jeunesse sous Mitterrand
Bernard Quiriny​
L'Opinion, 19 septembre 2017
 

Pourquoi certains écrivains ne publient-ils rien pendant longtemps ? Parce qu’ils n’ont plus d’idées. Parce qu’ils n’ont plus envie. Ou parce qu’ils sont lancés au contraire dans un projet énorme, comme Matthieu Jung. Après trois romans dont Principe de précaution, Jung a disparu de la circulation pendant quatre ans. On comprend pourquoi en découvrant son nouveau livre, Le triomphe de Thomas Zins, long de 750 pages. Un roman-fleuve, une saga qui raconte l’épopée d’un jeune Français de la classe moyenne dans les années 1980, de son entrée au lycée à Nancy jusqu’à la réélection de Mitterrand. Lire la suite...

 

Matthieu Jung, lauréat du prix de la Feuille dor 2017
Régine Jessel
France Bleu, 9 septembre 2017

Lécrivain nancéien Matthieu Jung sest vu décerner le prix des médias, prix de la Feuille d’or, à lédition 2017 du Livre sur la Place à Nancy. Lire la suite...